Aller au contenu

Diplôme d’Université Biosurveillance des Écosystèmes Méditerranéens Marins en Plongée Autonome : Méthodes et Outils de Suivis

Carte d'identité

  • Durée : 50 heures - 15h de formation à distance + 35h (5 jours consécutifs) en présentiel à Marseille
  • Dates : nous consulter
  • Marseille

OBJECTIFS

Le mot du responsable

Le Diplôme d’Université BIOEM propose de former des plongeurs professionnels spécialisés dans la mise au point de protocoles standardisés de suivis des principales biocénoses subtidales méditerranéennes côtières en plongée sous-marine et dans l’éducation à l’environnement marin en immersion.

De par son double objectif et les techniques utilisées, ce DU est indépendant et complémentaire du DU Atlantique "Biologie et Ecologie sous-marine" (BIOSOUM)

Photo du responsable de la formation

Christine Dupuy

ADMISSION

Votre profil

  • Toute personne impliquée dans la gestion, l’exploitation ou l’éducation concernant les espaces littoraux sub-aquatiques (techniciens et ingénieurs des collectivités territoriales, du Ministère de l’environnement, de l’agriculture et de la pêche, des instituts de recherche),
  • Personnel d’organismes nationaux et internationaux impliqués dans la protection de la nature,
  • Technicien des organismes semi-privés ou privés impliqués dans la gestion, l’exploitation des ressources marines ou à vocation pédagogique,
  • Doctorant dans les domaines des sciences de la vie et de l’environnement,
  • Titulaire du Brevet d’État d’Éducateur Sportif (BEES), du DiveMaster PADI ou de l’Instructor PADI (ou de tout autre diplôme équivalent) salarié dans les clubs commerciaux de plongée ou dans les Associations de Plongée sous-marine de l’Europe.

Pré-requis

  • Être titulaire d’un niveau de plongée 2 étoiles CMAS (ou équivalent). Les débutants ne seront pas acceptés
  • Il est recommandé d’être titulaire d’un diplôme de niveau Bac+3 en Sciences de la vie et de posséder des connaissances en écologie marine et taxonomie de la biodiversité sous-marine

Les stagiaires devront se munir de leur équipement de plongée (combinaison, détendeur, masque, palme, stabilisateur, ordinateur de plongée), ainsi que d’un ordinateur portable

Comment candidater ?

PROGRAMME

À DISTANCE (15 h)

L’enseignement à distance sous forme d’autoformation portera sur les thèmes suivants :

  • Critères de reconnaissance des espèces-cibles et des habitats cibles en plongée subaquatique
  • Développement soutenable :
    • Les statuts de protection des biotopes et espèces sous-marines,
    • Connaissance des impacts et techniques de suivis des impacts liés aux activités subaquatiques, - Sentiers sous-marins : principes de conception et d’animation

EN PRÉSENTIEL (35 h)

5 modules thématiques seront développés :

Module 1 : Caractérisation de la structure des peuplements constitutifs du coralligène en fonction de la profondeur par relevés photographiques sur surface délimitée

L’habitat coralligène (Parc naturel des Calanques) est caractérisé à différentes tranches de profondeurs. La technique utilisée repose sur la prise de vues subaquatiques sur surfaces fixes permettant par post traitement photographique de procéder à l’analyse des communautés constitutives du coralligène de paroi afin de décrire quantitativement la représentativité des espèces dominantes, morphotypes ou groupes fonctionnels constitutifs du coralligène et de proposer une méthodologie standardisée afin de dégager des indicateurs de changements ou de stabilité dans le cadre d’un suivi à long terme.

Module 2 : Analyse de la structure démographique d’une espèce emblématique vulnérable : La gorgone méditerranéenne Paramuricea clavata (Risso, 1826)

Le suivi des structures de population de gorgones sur placettes permanentes et aléatoires permet de caractériser l’évolution des colonies de Gorgones dans le temps et leur état de santé (évolution des tailles, des surfaces, nombre de ramifications, pourcentage de nécroses anciennes ou récentes...). Les mesures biométriques sont effectuées ’in situ’ par mesures directes sur les colonies en place ou ’ex-situ’ par traitements 2D ou 3D de relevés photographiques et photogrammétriques, ceci dans l’objectif de permettre le suivi des Gorgones sur du long terme.

Module 3 : Évaluation de la biodiversité des communautés de poissons communs

La méthodologie proposée, en relation avec une réflexion sur la simplification des procédures d’échantillonnage visuel des poissons, consiste à recenser les espèces de poissons en présence-absence et en abondance sur une série de transects (unité d’observation de 40 mètres) à profondeur constante. Sur chaque transect sont notés la présence de chacune des espèces étudiées en évaluant les classes de tailles. Pour chaque transect, la topographie et les principales composantes du substrat et de la couverture biologique sont évaluées de manière semi- quantitative. Les relevés par transects permettent d’évaluer la biodiversité des communautés ichtyologiques dans différents types d’habitats et produisent des indicateurs sur les effets des zones sous statuts de protections réglementaires.

Module 4 : Rôle du compartiment benthique dans la régulation des cycles de la matière

L’utilisation des enceintes benthiques en écologie a pour objectif d’estimer le rôle du compartiment benthique dans la régulation des cycles de la matière. Cette méthode est basée sur l’étude d’un système fermé (aucun échange avec l’extérieur) incluant le compartiment benthique et la colonne d’eau adjacente. Sur substrats meubles, des enceintes benthiques sont disposées sur plusieurs sites afin d’étudier le fonctionnement (production primaire et respiration) du compartiment benthique et de comparer ce fonctionnement pour des sites présentant des couvertures algales et phanérogamiques différentes. L’estimation des flux de matière (dioxyde de carbone, dioxygène, phosphore...) permet de hiérarchiser la valeur des sites sélectionnés en se référant à leur productivité primaire nette.

Module 5 : Animation, médiation et sensibilisation

L’objectif thématique consiste à identifier et définir un parcours de type ’sentiers sous-marins’ et proposer par une médiation de surface à propos du « sentier » et des repères d’animation en immersion. Cette animation se base sur les images prises en plongée à partir d’un montage vidéo effectué en routine sur des logiciels de montage vidéo en accès libre (ex : Windows Movie Maker) avec les étapes suivantes : sélection des plans pour le film, « dérushing » des plans, assemblage en séquences, ajout de titres, commentaires vocaux, séquences musicales, ajout de transitions. Ce thème devra aborder à la fois des notions sur la reconnaissance des espèces en immersion, sur les interactions entre espèces et les problématiques de développement durable sur les habitats identifiés sur le sentier.

ET APRÈS

Secteurs d'activité

  • Biologie, biotechnologies
  • Environnement, écologie, littoral
Télécharger la brochure

Pôle Formation Continue

2 passage Jacqueline de Romilly

17000 La Rochelle

Envoyer un message

Trouver une autre formation
Mis à jour le 7 juillet 2020
Informations présentées sous réserve de modifications